Association française d'audiodescription (AFA)

Avril-mai 2011 : « Téva Déco » en audiodescription

Posted on: 25 mars 2011

En mars 2011, le BHV Rivoli accueillait la deuxième édition des cafés déco de Téva. L’animatrice Cendrine Dominguez faisait appel à Eric B., un designer des plus atypiques puisque non-voyant, à nouveau mis à l’honneur dans une émission inédite de « Téva déco », présentée en audiodescription.

Logo de l'émission Téva Déco animée par Cendrine Dominguez

Émission diffusé sur Téva le samedi 30 avril à 19h45
et le dimanche 1er mai à 10h50.
Audiodescription : Association Valentin Haüy /
Association française d’audiodescription.

Pour l’émission, le designer s’est attelé à redécorer le salon d’un jeune couple, Anaïs et Théo. Grâce à des tests et des mises en situation, le couple va peu à peu entrer dans l’univers particulier de ce « mentalist » pour au final, parvenir à voir « au-delà du décor ».

Eric Brun-Sanglard, architecte d’intérieur aveugle

Fils de moniteurs de ski à Chamonix, l’adolescent franco-suisse rêvait d’un univers «créatif et artistique». A 17 ans, il part à Boston. L’Amérique lui réussit. Diplômé en communication et en cinéma, il devient directeur artistique dans la mode, puis dans la publicité, avec des bureaux à Los Angeles, New York et Paris. Soirées avec la jet-set des années 80 et train de vie «sex, drugs et rock’n roll». Avec, sous les paillettes, un lourd secret : sa séropositivité, découverte à l’âge de 22 ans.

Lors d’un voyage d’affaires en Suisse en 1994, Eric est au volant de la voiture de location et n’arrête pas de mordre la ligne et de quitter la chaussée. Associé au sida, le CMV, cytomégalovirus, a attaqué sa rétine. A 32 ans, Eric Brun-Sanglard devient aveugle. Selon son médecin, il n’a plus beaucoup de temps à vivre, mais un nouveau traitement antisida le maintient en vie. Un miracle : «Cela peut sembler bizarre, dit-il, mais mourir était presque une solution apaisante. Apprendre à vivre aveugle a été beaucoup plus dur.»

Il a consenti à devenir le «passager de [sa] vie», laissant «le volant à Dieu». Pas exactement celui de son éducation catholique : «Ma religion est partout. Ma maison fait partie de ma religion. J’y médite et j’y prie tous les matins.» Fauché, il se lance dans sa nouvelle carrière de designer «par accident».

En 2000, son partenaire profite de sa cécité pour contracter des centaines de milliers de dollars de dettes en son nom. De nouveau ruiné, l’architecte d’intérieur doit se reconstruire émotionnellement et financièrement : «Ma vie est comme des montagnes russes. Là, je remonte», dit-il dans un éclat de rire. « Il y a quelque chose de tranquille en lui, comme dans son style de maison ». Un style qu’il décrit comme très masculin et très zen, influencé par ses voyages, notamment à Bali, son goût pour les matériaux doux, les fontaines et les plantes odorantes, comme le jasmin et la lavande. En dix ans, Eric Brun-Sanglard a appris à se sentir bien dans sa peau.

Lire l’intégralité de l’article d’Emmanuelle Richard consacré à Éric Brun-Sanglard (Libération – 7 janvier 2006).

Site d’Éric Brun-Sanglard : The Blind Designer.

haut de la page Accueil

Publicités

1 Response to "Avril-mai 2011 : « Téva Déco » en audiodescription"

[…] 30 avril à 19h45 sur Téva : « Téva Déco » avec Éric Brun-Sanglard […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Cliquez pour recevoir les notifications de nouveaux articles par e-mail (un message de validation vous sera envoyé).

Rejoignez 223 autres abonnés

Abonnement RSS Wikio

http://www.wikio.fr
© 2008-2013 Association française d'audiodescription
%d blogueurs aiment cette page :