Association française d'audiodescription (AFA)

La Fondation Orange soutient l’association Valentin Haüy

Posted on: 4 décembre 2011

Communiqué de presse

La Fondation Orange soutient l’association Valentin Haüy pour rendre le cinéma plus accessible aux personnes aveugles et malvoyantes

Sur les 500 films qui sortent chaque année en France, seulement une vingtaine est audiodécrite pour le cinéma. La plupart du temps, ils le sont après leur exploitation en salle pour une sortie DVD ou pour la télévision. Il est donc rarissime, sans initiative privée, qu’un aveugle puisse « voir » un film au cinéma. La socialisation d’une personne en situation de handicap, c’est aussi pouvoir aller au cinéma en même que tout le monde et voir les derniers films.

En France, 65 000 personnes sont aveugles et 1,2 million est considéré comme « très malvoyante » (acuité visuelle inférieure à 4/10e). Avec l’allongement de la durée de la vie, le nombre de malvoyants augmente chaque année.

L’Audiovision est un procédé qui décrit les éléments visuels d’une œuvre grâce à un texte en voix-off pour la rendre accessibles aux personnes non-voyantes ou malvoyantes. La voix de la description est placée entre les dialogues ou les éléments sonores importants afin de ne pas nuire à l’œuvre originale. Pour la projection du film, la personne aveugle ou malvoyante est équipée d’un casque sans fil lui permettant de suivre le film en toute autonomie.

Le développement de l’Audiovision est un engagement majeur de l’AVH. En plus des films qu’elle audiodécrit, l’association propose régulièrement des séances dans toute la France et rencontre les professionnels du secteur pour défendre le droit de l’accès à la culture pour tous. C’est elle qui a importé cette technique des Etats-Unis il y a 22 ans et qui l’a développée en France. Depuis, l’AVH a audiodécrit plus de 400 films, soit plus de 85% de la production en France. Elle forme les audiodescripteurs et milite pour la reconnaissance de leur statut.

La Fondation Orange met en place des actions pour faciliter l’accès à l’information et à la culture pour tous les publics qu’ils soient en situation de handicap ou de précarité. Elle soutient des initiatives pour donner accès à la culture et créer du lien entre tous les publics en collaboration avec de nombreuses institutions culturelles et encourage des manifestations comme le Prix du livre audio Lire dans le Noir. La Fondation Orange travaille avec l’Association Valentin Haüy pour développer l’audio-description du cinéma français et permettre aux déficients visuels d’avoir accès aux films récents. Le cinéma, et en particulier la salle de cinéma, lieu privilégié de culture pour tous, doit aussi être un lieu de partage et de lien social. C’est le sens du partenariat avec l’Association Valentin Haüy qui permet d’organiser des projections adaptées dans toute la France.

En 2011, La Fondation Orange a soutenu l’Association Valentin Haüy en finançant l’audiodescription de plusieurs films, quelques-uns coproduits ou financés par Studio 37 : « La permission de minuit » de Delphine Gleize (les productions Balthazar), « Je n’ai rien oublié » de Bruno Chiche (Quad Films), « Chez Gino » de Samuel Benchetrit (Fidélité Films), « The Artist » de Michel Hazanavicius (La Petite Reine), « La nouvelle guerre des boutons » de Christophe Barratier (La Petite Reine), « L’Or Noir » de Jean-Jacques Annaud (Quinta Communications, Carthago films). L’audiodescription a été réalisée aussi pour d’autres films cette année comme « Le discours d’un Roi » de Tom Hooper (Wild Side Vidéo/Wild Bunch), « La guerre est déclarée » de Valérie Donzelli (Wild Side Vidéo/Wild Bunch).

En 2012, l’audiodescription de films coproduits par Studio 37 est d’ores et déjà programmée avec notamment « Star des années 80″ de Frédéric Forrestier (La Petite Reine) et « Les tribulations d’une caissière » de Pierre Rambaldi (Big World / Nexus Factory).

À propos de l’Association Valentin Haüy
L’Association Valentin Haüy, créée en 1889, a été reconnue d’utilité publique en 1891. Son fondateur, Maurice de La Sizeranne, devenu aveugle à l’âge de 9 ans, avait pour ambition de soutenir les aveugles dans leur lutte pour l’accès à la culture et à la vie professionnelle.

Aujourd’hui, l’Association Valentin Haüy, à travers ses 85 comités et ses 3 700 bénévoles dans toute la France, poursuit l’objectif premier de son fondateur : lutter avec et pour les personnes déficientes visuelles pour la reconnaissance de leurs droits, leur participation à part entière à la vie sociale et professionnelle, le développement de leur autonomie au quotidien, leur information et l’information du grand public sur la réalité du handicap visuel, les moyens de sa prévention et la nécessité de toujours faire évoluer le regard que la société porte sur le handicap.

haut de la page Accueil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Cliquez pour recevoir les notifications de nouveaux articles par e-mail (un message de validation vous sera envoyé).

Rejoignez 225 autres abonnés

Abonnement RSS Wikio

http://www.wikio.fr
© 2008-2013 Association française d'audiodescription
%d blogueurs aiment cette page :