Association française d'audiodescription (AFA)

Archive for the ‘diffusions internet’ Category

À l’occasion de l’exposition qu’il consacrait de mars à juin 2011 aux dessins et peintures de Jean et François Clouet, le musée Condé – château de Chantilly recourait à l’audiodescription avec le concours de l’Association Valentin Haüy, l’entreprise Smart App et le soutien financier de la Fondation Orange. La « mise en mots » d’une vingtaine d’œuvres est ainsi disponible, en français et en anglais, par téléchargement d’une application via App Store ou sur place par l’utilisation d’une tablette iPad.

Château de Chantilly - © Martine SavartLe musée Condé est au cœur d’un vaste domaine qui rassemble un château, un parc et les Grandes Ecuries. Il est célèbre pour ses collections exceptionnelles : seconde collection de peintures en France après celle du Louvre, bibliothèque riche de plus de 80 000 volumes, dont des manuscrits rares et précieux comme les «Très riches heures du Duc de Berry». C’est aussi un havre de paix situé à 40 minutes de Paris, un joyau dans son écrin de verdure qui a conservé une « taille humaine » et reflète aujourd’hui un certain art de vivre « à la française ».  Loin de foules trop pressées, il demeure un lieu de rêverie où il fait encore bon flâner.

Un brin d’histoire

De 1386 à 1897 le domaine est passé par héritage à différentes branches d’une même famille, sans jamais être vendu. Les Orgemont puis les Montmorency — une des plus puissantes familles du royaume — contribuèrent beaucoup à son développement, notamment au temps du Connétable Anne de Montmorency (1493-1567), familier des rois François Ier et Henri II, qui fit construire le Petit Château par Jean Bullant.

Les Bourbon-Condé, cousins des rois de France, dont le plus célèbre, le Grand Condé (1621-1686), fit dessiner le parc par André Le Nôtre. Enfin Henri d’Orléans, duc d’Aumale (1822-1897), fils du roi Louis-Philippe, hérita Chantilly de son grand-oncle, le prince de Condé, à l’âge de huit ans en 1830. Il fit reconstruire le Grand Château, rasé après la Révolution, pour y installer ses riches collections de peintures, dessins, objets d’art, livres, etc.

En 1884, le duc d’Aumale, sans héritier direct, légua son domaine à l’Institut de France sous réserve d’ouvrir le musée Condé au public. Selon le souhait du duc d’Aumale, les œuvres de sa grandiose collection ne quittent jamais l’enceinte du domaine et leur présentation muséographique est demeurée intacte.

La galerie de peintures, musée Condé - © Domaine de Chantilly

Une fondation pour le développement de Chantilly

Créée en 2005, à l’initiative de Son Altesse l’Aga Khan, la Fondation pour la sauvegarde et le développement du domaine de Chantilly s’est vu confier par l’Institut de France la gestion de ce patrimoine pour une durée de vingt ans. Ses missions sont d’assurer la pérennité du domaine en devenant un modèle en termes de satisfaction des publics, de restauration du patrimoine, de développement durable et de partenariat.

Depuis 2007, le domaine offre des améliorations sensibles aux publics :

  • ouverture de nouvelles salles dans le château ;
  • restaurations de jardins et visites thématiques du parc ;
  • médiations adaptées à chacun;
  • sans oublier  les animations pour les enfants et des outils qui leur seront spécialement destinés.

L’audiodescription, nouvelle étape
dans l’accessibilité pour tous les publics

Jean de la Barre, Jean Clouet,  musée condé - © RMN RG OjédaLors de la création de la Fondation, un service des Publics et a été mis en place. Il applique aujourd’hui les nouvelles méthodes de médiations cherchant à rendre accessibles au plus grand nombre les trésors des collections. Au musée, la médiation sert d’intermédiaire entre le lieu, l’objet exposé et le public, participant à la fois à la mise en valeur des collections et à l’accompagnement du visiteur. Elle s’inscrit dans la durée, puisqu’elle peut débuter avant la visite et se poursuivre après.

Ces mêmes principes qui prévalent dans les parcours de visite autour des chefs-d’œuvre de Chantilly ont été appliqués aux audiodescriptions : elles sont téléchargeables sur Internet grâce àune application iPad-iPhone disponible sur l’App Store, et en libre accès sur place grâce à une tablette iPad.

Charlotte Drahé, Chef du pôle Publics et Médiations, a découvert l’audiodescription lors d’un Festival de l’Audiovision Valentin Haüy. Ayant déjà fait appel il y a quelques années à cette association pour des impressions de dessins en relief et des traductions en Braille, elle proposa de faire audiodécrire une sélection des dessins et peintures de Jean et François Clouet. Ces trésors étaient alors présentés au musée Condé – château de Chantilly dans l’exposition Les Clouet de Catherine de Médicis – Portraits dessinés de la cour des Valois (23 mars – 27 juin 2011). Le projet était initié au mois de juin 2011 après une rencontre avec Patrick Saonit, responsable du service Audiovision de l’Association Valentin Haüy et Jean-Marc Plumauzille, audiodescripteur pour cette même association.

L’innovation de cette démarche réside dans l’association des nouvelles technologies au service de l’image — un Ipad, des visuels en très haute définition et des possibilités de zoom importantes — avec une description audio enregistrée en deux langues. Plusieurs freins sont alors contournés, handicap visuel comme langues étrangères. Est ainsi engendrer un outil de médiation pluriel et accessible au plus grand nombre.

L’art des Clouet « mis en mots »

François de Coligny, atelier de François Clouet, musée Condé - © RMN RG OjédaLe “livret” qui en résulte présente une sélection de vingt portraits témoignant de l’essor artistique de la Renaissance française et offrant un passionnant voyage à la rencontre des personnalités qui ont animé la Cour des Valois. Ces portraits dessinés au XVIème siècle, sont attribués à Jean et François, père et fils, portraitistes des rois de France. Le duc d’Aumale fit l’acquisition de la plus grande partie d’entre eux en 1889 (collection Carlisle). Un fonds en grande majorité issu d’une des toutes premières collections d’art graphique connue, et qui a la particularité d’avoir été constituée par la reine de France Catherine de Médicis.

Sans doute originaire de Flandres, Jean Clouet entre vraisemblablement au service des rois de France dès l’avènement de François Ier. Son fils François Clouet lui succède. Le père et le fils utilisent principalement la pierre noire et la sanguine pure pour rendre la délicatesse des modelés et toutes les nuances des carnations. L’ image royale se transforme alors : la maîtrise technique et la grande révolution qu’est l’humanisme se conjuguent pour donner naissance à des portraits où un certain « réalisme » prime sur l’idéalisation. D’où une étonnante fraîcheur, et une proximité très émouvante avec les personnages.

D’abord conçue pour les non-voyants, la présentation en audiodescription de ces portraits rencontre également l’intérêt du public voyant. En effet, elle propose une approche différente autour des œuvres, la voix du narrateur guidant l’œil et inculquant naturellement les principes de la lecture d’images. Parce qu’aussi, s’appuyant sur des photos de très haute définition, elle rend visibles dans un niveau de détail inédit les dessins originaux. Enfin, parce qu’elle garde la mémoire de ces œuvres fragiles qui après l’exposition sont retournées dans les réserves à l’abri de la lumière, pour de longues années.

Chantilly pratique

Renseignements et réservations
Tél : 03 44 27 31 80
Fax : 03 44 54 90 73
Courriel : reservations@domainedechantilly.com

Charlotte Drahé, Chef du pôle Publics et Médiations
Tél : 03 44 27 31 54
Fax : 03 44 24 56 83
Courriel : charlotte.drahe@domainedechantilly.com

Horaires

Le château et son musée Condé, le parc et ses jardins sont ouverts tous les jours sauf le mardi.
jusqu’à fin mars 2012 : de 10h30 à 17h. Fermeture du parc à 18h.
D’avril à novembre 2012 : de 10h à 18h. Fermeture du parc à 20h.

Tarifs

Consultez la page Tarifs du site Internet du domaine.

Plan d’accès

Consultez la page Plan d’accès du site Internet du domaine.

Vue aérienne du château de Chantilly - © J.L.Aubert

Sources

haut de la page Accueil

dessin d'un calendrier - source : blog.1001actus.comLa page « Calendrier » rend compte dorénavant de l’actualité des diffusions TV mais aussi des projections et du spectacle vivant. Si vous constatez des manques ou des erreurs : audiodescriptionfrance@gmail.com
Merci.

Logo du site J'en Crois Pas Mes YeuxCréer du lien entre personnes valides
et handicapées grâce à l’humour.

« On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui » (Pierre Desproges). Et pourquoi pas autour du handicap ? Qui ne s’est jamais senti ridicule en ne sachant comment réagir face à une personne handicapée ? Pour créer du lien entre personnes valides et handicapées, rions ensemble de nos maladresses. Cela nous permettra, à tous, de mieux se comprendre, et pourquoi pas, d’apprendre à mieux communiquer. Et si un bon fou rire valait mieux qu’un long discours ?

Des vidéos à découvrir
Le programme J’en crois pas mes yeux propose des vidéos qui abordent la relation entre personnes valides et handicapées avec humour. À partir du 18 octobre, chaque semaine, une nouvelle vidéo sera mise en ligne. Vous pouvez découvrir ces vidéos en suivant ce lien.

Vidéos audiodécrites par Marc Vighetti.

haut de la page Accueil


Cliquez pour recevoir les notifications de nouveaux articles par e-mail (un message de validation vous sera envoyé).

Rejoignez 225 autres abonnés

Abonnement RSS Wikio

http://www.wikio.fr
© 2008-2013 Association française d'audiodescription