LE GRAND PARC DU PUY DU FOU en audiodescription

Depuis sa réouverture annuelle en avril 2015 et jusqu’au dimanche 27 septembre 2015, Le Grand Parc du Puy du Fou vous propose sept grands spectacles en audiodescription.

Audiodescription Valentin Haüy. (AVH)

Affiche du Puy du Fou
Depuis sa réouverture annuelle en avril 2015, Le Grand Parc du Puy du Fou vous propose sept grands spectacles en audiodescription.
Le signe du triomphe vous fera revivre les jeux du cirque.
Les Vikings vous plongera au cœur de l’attaque d’un village par ces redoutables guerriers.
Le Bal des Oiseaux Fantômes vous immergera au milieu du fantastique ballet aérien de 170 rapaces.
Le secret de la lance vous entraînera dans une spectaculaire chevauchée médiévale.
Mousquetaire de Richelieu vous fera vibrer au rythme d’une aventure de cape et d’épée.
Les orgues de feu vous fera rêver par sa poésie nocturne et musicale.
Les Chevaliers de la Table Ronde vous fera découvrir la légendaire aventure du Roi Arthur.

Au point information de la gare du Bourg 1900, vous trouverez des casques d’audiodescription pour ces principaux spectacles du Grand Parc.
7 € pour une personne / 9 € pour deux personnes.

Toutes les personnes en situation de handicap peuvent emprunter les accès spécifiques des différents spectacles qui leurs sont réservés, accompagnés de cinq personnes maximum. N’hésitez pas à vous signaler auprès du personnel d’accueil et de sécurité lors de votre arrivée.

Bon séjour !

haut de la page Accueil

« Small explosion with glass and repeat echo » en audiodescription à Paris

Photo du spectacle de Nicole Seiler : « Small explosion with glass and repeat echo »Les 10 et 11 Décembre 2014, à 20 heures, au Centre Culturel Suisse à Paris, description en direct du spectacle de danse de Nicole Seiler, « Small explosion with glass and repeat echo » (voir présentation donnée dans un article précédent).
Découverte tactile et spatiale du plateau, 1 heure avant la représentation.
Pour bénéficier de l’accessibilité, pensez à vous signaler au moment de la
réservation au 01 42 71 95 67

Plus d’infos sur le site du Centre Culturel Suisse et sur la page facebook de la descriptrice.

haut de la page Accueil

Jan Karski, mon nom est une fiction

Ce samedi, le théâtre de Vidy à Lausanne propose l’audiodescription du spectacle « Jan Karski, mon nom est une fiction », d’après le roman de Yannick Haenel, mise en scène Arthur Nauzyciel. Une visite tactile du plateau précèdera la soirée. Description: Séverine Skierski, avec la participation de Laurence Amy.

Page consacrée à l’accueil des malvoyants et aveugles sur le site du Théâtre Vidy-Lausanne.

haut de la page Accueil

« Danser sans (se) voir »

Photo - compagnie Acajou

Pour clôturer l’atelier « Danser sans (se) voir », la compagnie Acajou et la Briqueterie proposent une rencontre professionnelle nationale HANDICAP VISUEL ET CRÉATION CHORÉGRAPHIQUE . Elle se tiendra ce samedi 25 octobre 2014 de 11h à 19h à la Briqueterie /CDC du Val-de-Marne à Vitry- Sur-Seine. Des temps d’échanges pour aborder les questions pratiques et artistiques liées à la présence de danseurs ou de spectateurs déficients visuels dans les salles de spectacle ; une occasion de revenir sur les différents projets réalisés en France ces dernières années. A cette occasion, Coline Rogue, Séverine Skierski et Cécile Teurlay partageront leur expérience de l’audiodescription. Vous avez la possibilité de réserver votre déjeuner auprès d’Acajou, informations et réservations : acajou93@gmail.com ou au 06 52 81 41 18.

Plus d’infos sur le site de la compagnie Acajou.

haut de la page Accueil

Spectacle vivant en audiodescription : « Amauros » voyage

Amauros, sous-titres de l'audiodescription : "she slides, she falls, she gets up..."

Ce spectacle qui place le procédé d’audiodescription au cœur même du processus de création existe désormais sous forme d’installation : audiodescription de danse sur écran noir. Rendez-vous cet automne au festival de film de danse de San Francisco.
Conception : Nicole Seiler.
Description : Séverine Skierski.
Traduction : Helen Grant

Pour découvrir l’audiodescription sur Viméo : http://vimeo.com/87001114

Présentation du spectacle sur le site du San Francisco Dance Film Festival.

Pour plus d’informations sur Amauros, voir cet autre article publié sur ce blog.

haut de la page Accueil

« Small explosion with glass and repeat echo »

Photo du spectacle « Small explosion with glass and repeat echo »
Après la singulière expérience d’Amauros — qui faisait de l’audiodescription un acteur phare
 du spectacle — Nicole Seiler propose aujourd’hui l’audiodescription en direct de sa nouvelle création « Small explosion with glass and repeat echo », pour le public en situation de handicap visuel.

Les représentations auront lieu les 22 et 23 novembre à 20H30 au théâtre de l’Octogone à Pully, en Suisse. Une exploration du plateau ainsi qu’une découverte des décors et des costumes (si toutefois il y en a !) est proposée au public concerné une heure avant le début de chaque représentation. D’une durée d’une demi-heure, elle permettra d’appréhender le paysage scénique en compagnie d’un membre de l’équipe. À l’issue du spectacle, Séverine Skierski — l’audiodescriptrice — recueillera impressions et questions.

Car si Amauros montrait que décrire la danse était un acte sérieux, l’audiodescription de Small explosion… augure sans doute d’une nouvelle étape dans le questionnement : décrire la danse, un défi à corps perdu ?

Présentation du spectacle sur le site du Théâtre de l’Octogone.

haut de la page Accueil

Accès Culture, audiodescription du spectacle vivant, saison 2012-2013

Une information de Priscillia Desbarres, chargée de communication d’Accès Culture.
Vous pouvez retrouver la programmation complète de la région parisienne sur le site d’Accès Culture en téléchargeant le fichier RTF :
 http://www.accesculture.org/?cat=3. Pour en savoir plus sur la programmation nationale des spectacles en audiodescription 2012-2013 : http://www.accesculture.org/spectacles

Photo de la salle du théâtre du Chatelet

Cette nouvelle saison riche en émotion vous promet surprise, passion et fantaisie. Découvrez des Opéras, pièces de théâtre et comédies musicales hors du commun. Vibrez sous les rythmes New-Yorkais de la comédie musicale West Side Story. Au théâtre, laissez-vous transporter par la romance de Roméo et Juliette. Appréciez les airs voluptueux des opéras…

Nous cherchons, sans cesse, en collaboration avec les théâtres à vous offrir le meilleur de la programmation et nous vous attendons nombreux sur nos différents spectacles.

Nous vous ferons parvenir début octobre le programme nationale sous la forme d’une affiche représentant une carte de France. Ce programme sera accompagné d’un CD sous format Daisy.

Pour toute demande de programme braille, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.

haut de la page Accueil

« Les contes d’Hoffmann » en audiodescription à l’Opéra de Paris

Photo : Les Contes d'Hoffmann - source lefigaro.fr

Accès Culture vous propose trois représentations adaptées de l’opéra de Jacques Offenbach, les 16, 25 et 28 septembre 2012. Retrouvez l’ensemble des programmes disponibles en audiodescription sur la page Calendrier.

Le compositeur

Jacques Offenbach, né le 20 juin 1819 à Cologne, mort le 4 octobre 1880 à Paris.

Fils d’un chantre de la synagogue de Cologne, Offenbach vient très jeune à Paris, où, après avoir étudié au Conservatoire de Musique, il entre comme violoncelliste dans l’Orchestre de l’Opéra-Comique. En 1849, il est nommé chef d’orchestre au Théâtre Français et, en 1855, il fonde les Bouffes-Parisiens (initialement situés sur l’emplacement de l’actuel Théâtre Marigny) qu’il dirige jusqu’en 1866. Il y crée un grand nombre de ses opérettes, dont son premier grand succès, Orphée aux Enfers (1858), et, dans d’autres théâtres, La Belle Hélène (1864), Barbe-Bleue (1866), La Vie parisienne et La Grande Duchesse de Gérolstein (1867), La Périchole (1868), etc. En 1873, Offenbach prend la direction de la Gaîté Lyrique, mais malgré le succès d’Orphée aux Enfers, remanié en opéra-féerie à grand spectacle, le théâtre est vite en faillite. Ruiné, le compositeur entreprend alors des travaux alimentaires (dont une tournée aux Etats-Unis), qui l’épuisent. Miné par la goutte et les rhumatismes, il meurt avant d’avoir pu achever Les Contes d’Hoffmann, l’œuvre qui devait le faire reconnaître comme « compositeur sérieux ».

L’œuvre

Le livret est tiré d’une pièce que Jules Barbier et Michel Carré (les librettistes, entre autres, du Faust de Gounod) avaient eux-mêmes conçue à partir de trois contes de l’écrivain allemand E.T.A. Hoffmann. Il s’agit de trois histoires de femmes manipulées (Olympia, Antonia, Giulietta), dont Hoffmann, devenu personnage central, est à la fois le narrateur et le héros malheureux (une quatrième, mettant en scène une autre femme, Stella, les encadre). Dans tous les cas, cette quête de la femme idéale est contrecarrée par un personnage diabolique (Lindorf, Coppélius, Miracle, Dapertutto). L’univers de ces contes est délibérément fantastique et certains servirent de base à Freud pour ses théories sur « l’inquiétante étrangeté ».

Offenbach dut voir la pièce de Barbier et Carré lors de sa création à l’Odéon en 1851. Mais ce n’est qu’en 1876, au retour de sa tournée américaine, qu’il chercha à en faire un opéra. Il se mit alors au travail, modifiant sensiblement la structure originale de l’œuvre. Mais à sa mort, la partition était dans un tel état d’inachèvement qu’il fallut la compléter pour pouvoir la faire représenter. (concernant la version choisie par l’Opéra National de Paris pour cette production, cf l’article d’Alain Patrick Olivier «La dramaturgie introuvable», p. 45)

La création

Les Contes d’Hoffmann ont été créés le 10 février 1881 à l’Opéra-Comique.

 

L’œuvre à l’Opéra de Paris

Après de nombreuses représentations à l’Opéra-Comique, Les Contes d’Hoffmann sont représentés pour la première fois au Palais Garnier le 28 octobre 1974, sous la direction de Georges Prêtre, dans une mise en scène de Patrice Chéreau, des décors de Richard Peduzzi, des costumes de Jacques Schmidt, avec Nicolai Gedda (Hoffmann), Eliane Manchet (Olympia), Régine Crespin (Giulietta), Christiane Eda-Pierre (Antonia) et Tom Krause (Lindorf, Coppélius, Dapertutto, Miracle). Cette production sera reprise jusqu’en 1980. En 1982, l’Opéra de Paris présentait l’œuvre à l’Opéra-Comique, dans une adaptation de la production du Festival de Salzbourg (mise en scène et décors de Jean-Pierre Ponnelle), sous la direction d’Alain Lombard, avec Neil Shicoff (Hoffmann), Nelly Miricioiu (les quatre rôles féminins), Jean-Philippe Lafont (les quatre rôles diaboliques). En avril 1992, enfin, l’œuvre était à l’affiche de l’Opéra Bastille, sous la direction de Ion Marin, dans une mise en scène de Roman Polanski (décors et costumes de Frantz Salieri), avec Francisco Araiza (Hoffmann), Natalie Dessay (Olympia), Lella Cuberli (Antonia), Nadine Denize (Giulietta) et José Van Dam (les quatre rôles diaboliques).

La production mise en scène par Robert Carsen, qui est reproposée aujourd’hui, a été créée en mars 2000, sous la direction de James Conlon, avec Janez Lotric, Natalie Dessay, Andrea Rost, Enkelejda Shkosa et Samuel Ramey.

Représentations adaptées :
16/09/2012 à 14h30 (visuel)
25/09/2012 à 19h30 (visuel)
28/09/2012 à 19h30 (visuel)

Infos tarifs et réservations
TARIFS RÉDUITS
4ème cat. : 63 euros (au lieu de 90 euros) pour une personne déficiente visuelle et son accompagnateur.

Réservations auprès de Chantal Mousterou
Par téléphone : 0140011850
Par mail : cmousterou@operadeparis.fr
Lors de votre réservation, nous vous remercions de préciser le nombre de casques d’audiodescription dont vous avez besoin, ainsi que la présence éventuelle d’un chien-guide.

haut de la page Accueil

Une nouvelle page, le « Calendrier »

dessin d'un calendrier - source : blog.1001actus.comLa page « Calendrier » rend compte dorénavant de l’actualité des diffusions TV mais aussi des projections et du spectacle vivant. Si vous constatez des manques ou des erreurs : audiodescriptionfrance@gmail.com
Merci.

Théâtre en direct et en audiodescription sur France 2

Après le « Désiré » de Sacha Guitry, France 2 diffuse à nouveau une pièce de théâtre en audiodescription, le mardi 27 décembre à 20h35 : « La Vérité » de Florian Zeller, en direct du Théâtre du Montparnasse.

Photo du spectacle "La Vérité" au Théâtre du Montparnasse - source : tele.premiere.fr

La Vérité
Théâtre. En direct du Théâtre Montparnasse. Pièce de Florian Zeller. Mise en scène Patrice Kerbrat. Réalisée par Vitold Krysinsky. Avec Pierre Arditi (Michel), Fanny Cottençon (Alice), Patrice Kerbrat (Paul) et Christiane Millet (Laurence). Audiodescription : France 2 / MFP.

Ecartelé entre sa femme, sa maîtresse et le mari de sa maîtresse qui se trouve naturellement être son meilleur ami, Michel se laisse aller à un mensonge, puis à un autre, puis à un troisième, un quatrième… pour finalement découvrir que peut-être, que sans doute, les trois autres lui cachent la vérité. Et sa vie devient un enfer: Qui ment et pourquoi ? Où est la vérité ? Existe-t-elle seulement ? Ou bien n’est-elle qu’une succession de portes donnant sur l’abîme ?

haut de la page Accueil