Le « printemps » des audiodescripteurs

Croquis : "poser le cadre"
Poser (oser ?) le cadre

Que mille formations fleurissent !
Pour quelle qualité d’audiodescription ?
Et quelles conditions de vie pour les futurs audiodescripteurs ?

C’est le printemps. Les formations à l’audiodescription fleurissent et on ne peut que s’en réjouir. En 25 ans, que d’avancées, que d’ouvertures, que de perspectives pour la pratique, pour le public ! Malheureusement on ne peut pas en dire autant pour la profession, qui n’a de cesse de voir ses conditions d’exercice se dégrader à mesure qu’elles s’adaptent à la loi de la concurrence. Nous étions une poignée de descripteurs, nous voici une armada. Alors, si on parlait défense d’intérêts communs ? Si on parlait tarifs syndicaux ? Si on se mettait à la table pour poser les bases de cette (ancienne nouvelle) profession ?

Séverine Skierski