Accès aux audiodescriptions : du nouveau chez Canal+

Sylvain Nivard de la Confédération Française Pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes (CFPSAA) relaie des informations très interessantes de Canal + à propos de la diffusion du canal d’audiodescription. Rappelons que la chaîne diffusera un premier film audiodécrit : « Des hommes et des dieux »le 21 septembre 2011 à 20h50.

Photo d'un décodeur Canal+Depuis le lundi 12/09/2011, une piste en audio-description est disponible pour les chaînes C+ en version SD et HD sur les décodeurs Satellite et TNT compatibles. La liste des terminaux compatibles a été diffusée au service client qui effectuera une communication sur le sujet sur le site Internet de Canalplus.fr dans la rubrique Assistance (objectif avant le 21/09 sous forme de FAQ : « Qu’est-ce que l’AD ? », « Quels contenus ? », « Quels matériels compatibles ? »)

Sur le SAT, le décodeur compatible est le G5 SAT en version logicielle R4 via une mise à jour en cours de déploiement chez les abonnés (fin de déploiement prévu cette semaine). Sur ce décodeur, l’audio-description est une option activable depuis le menu des langues (Menu « Réglages » puis « Préférences TV ») et reste active à tout moment (la préférence de langue est mémorisée) – Rem : la mise à jour du décodeur est automatique.

Sur la TNT, le premier décodeur TNT qui supportera l’option « Audio-description » est le G5 TNT en version logicielle R4 (mise en service prévue sur le premier trimestre 2012). Le décodeur préconiser pour recevoir l’audio-description avant cette date est le TNT+ avec les limitations suivantes :
> La sélection de la langue « qad » pour l’audio-description devra être effectuée après chaque changement de chaine ou transition clair/crypté
> Les sous-titres ne sont pas désactivables lorsque la langue « qad » est sélectionnée

Pour les terminaux à la vente certifiés CanalReady, le comportement dépend du modèle (info dispo auprès du service client).

Coté FAI, la préparation de la diffusion sur ADSL/Cable/Fibre est en cours avec une date de mise en service à définir sur la fin de l’année 2011/début 2012 selon les FAI.

Jean Daniel Sammut
Directeur des Opérations
CANAL+

Source : Sylvain Nivard, CFPSAA

haut de la page Accueil

Publicités

« Des hommes et des dieux » en audiodescription sur Canal+

Canal+ s’ouvre à l’audiodescription avec la diffusion du film de Xavier Beauvois, le 21 septembre 2011 à 20h50. Une audiodescription écrite par Marie Gaumy et Marc Vighetti de l’AFA et réalisée par l’Association Valentin Haüy. Le film sera rediffusé à 6 reprises (voir fin de l’article)

La chaîne cryptée n’avait jusqu’à présent diffusé qu’une fois un film en audiodescription et ce à titre expérimental. Sylvain Nivard et Guy Rochereau, de la Confédération Française Pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes (CFPSAA), annonçaient à l’issue d’une réunion la volonté de la chaîne de programmer régulièrement des films audiodécrits, et de mettre à jour les décodeurs pour diffuser le signal d’audiodescription.

Affiche du film de Xavier Beauvois "Des hommes et des dieux" - source : Allo CinéDes hommes et des dieux
Réalisé par Xavier Beauvois
Avec Lambert Wilson, Michael Lonsdale, Olivier Rabourdin…
Long-métrage français
Genre : Drame
Durée : 02h00min
Grand Prix du Festival de Cannes 2010
Audiodescription : AVH / AFA

Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L’armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour… Ce film s’inspire librement de la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie de 1993 jusqu’à leur enlèvement en 1996.

Diffusions :
Mercredi 21 Septembre à 2OH50
Lundi 26 Septembre à 14H00
Vendredi 30 septembre à 16H00
Samedi 1er Octobre à 9H35
Jeudi 6 octobre à 8H30
Mardi 18 octobre à 8H30
Jeudi 20 octobre à 23H50

Source : CFPSAA
Source infos film : Allo Ciné.

haut de la page Accueil

La CFPSAA interpelle Roselyne Bachelot et Frédéric Mitterrand

La Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes (CFPSAA) s’investit depuis longtemps dans des actions visant à promouvoir l’audiodescription, son accessibilité et sa qualité : harmonisation de l’accès aux programmes TV audiodécrits, mise en place d’un panel de téléspectateurs, etc. Deux nouvelles interventions en ce début d’année auprès de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, et du Ministre de la Culture.

Entretien avec Mmes Bachelot et Montchamp, 4 janvier 2011

Le Ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale devrait s’impliquer avec le Ministère de la Culture pour permettre l’accessibilité et la qualité de l’audiodescription. Il y a une sorte de vide de responsabilité autour de ce domaine, personne ne se sent responsable de bout en bout. Nos interlocuteurs du Ministère de la Culture et du CSA sont pourtant très motivés. Personne ne se sent compétent pour veiller à la qualité de l’audiodescription ni pour imposer l’accessibilité des décodeurs.

Courrier à M. Frédéric Mitterrand, 17 décembre 2010

Monsieur le Ministre,

Au nom de la CFPSAA, Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes, nous tenons à vous remercier des avancées obtenues à ce jour pour favoriser l’accessibilité audiovisuelle et cinématographique aux personnes aveugles et amblyopes depuis la promulgation de la loi du 11 février 2005. Comme évoqué à la dernière Commission Nationale Culture et Handicap, les décisions  du CSA qui fixent des objectifs d’audio description aux chaînes télévisées constituent un formidable pas en avant.

Cependant la chaîne d’accessibilité à la culture audio-visuelle est longue et il subsiste plusieurs maillons faibles. Nous tenons à vous sensibiliser sur les obstacles majeurs pour lesquels nous souhaiterions bénéficier de votre aide afin de les surmonter et de nous permettre ainsi d’accéder au contenu des œuvres audiovisuelles et cinématographiques.

1- Faiblesse du patrimoine cinématographique actuellement  audio décrit : dans le cadre du grand emprunt, il est prévu de numériser quelques milliers de films du Patrimoine. Nous demandons à ce qu’une partie de ces films numérisés soient également audio décrits. Cela permettrait de remédier à la pauvreté de l’offre de films audio décrits qui aujourd’hui est réduite à quelques centaines de films.

2 – Favoriser l’audio description des films français dès leur mise en postproduction : chaque année, seulement quelques dizaines de films sont audio décrits au moment de leur production. Il conviendrait que par l’intermédiaire de Canal + ou par tout autre moyen, toutes les grosses productions françaises soient obligatoirement audio décrites dès leur postproduction. Pour accompagner cette obligation, nous sommes volontaires pour contribuer à un événement de sensibilisation et de pédagogie vis-à-vis des producteurs et des réalisateurs de film.

3 – Equipements en numérique des salles de cinéma permettant l’accessibilité aux malvoyants : dans toute la France aujourd’hui on peut compter sur les doigts d’une seule main les salles de cinéma qui sont équipées pour l’audio description. Il faudrait que les subventions publiques qui aident les exploitants à passer leur cabine de projection au numérique, soient conditionnées à l’adjonction d’équipements (émetteurs et récepteurs) permettant aux malvoyants de bénéficier de l’audio description. Nous suggérons  que le décret du plan numérique qui définit les critères d’aide publique soit mis à jour pour prendre en compte les équipements nécessaires à l’accessibilité des films audio décrits.

Il est à noter qu’il existe des équipements pouvant satisfaire à la fois le besoin des malentendants et celui des malvoyants.

4 – Accès à l’audio description au travers des canaux alternatifs : les principales chaînes télévisées ont désormais l’obligation de diffuser des émissions audio décrites. Mais il n’y a aucune obligation pour les différents opérateurs ou distributeurs (ADSL, Câble, CanalSat, etc.). Il faut que la loi sur l’audio-visuel soit mise à jour pour assurer la diffusion de bout en bout du canal qui contient l’audio description. C’est vraiment du gâchis d’avoir des émissions diffusées en audio description qui ne sont pas relayées et donc ne peuvent pas être reçues par une partie des téléspectateurs déficients visuels.

Dans le même esprit il conviendrait de mettre à jour la réglementation pour assurer l’accessibilité des DVD commercialisés en France ou des sites de Vidéos à la demande, lorsque ceux-ci contiennent des films avec une audio description.

5 – Disponibilité d’un décodeur vocal pour accéder aux programmes télévisés : aujourd’hui avec le passage au numérique les déficients visuels sont presque totalement dépendants de leur entourage pour accéder à la télévision. La multiplicité des chaînes, le développement de nombreuses fonctions complémentaires, l’utilisation de menus et l’affichage de données associées rend les télécommandes de la TNT pratiquement inutilisables par un non-voyant. Nous avons besoin du soutien du Ministère ou du CSA pour favoriser le développement en France d’une offre de décodeur vocal qui rendrait la TNT accessible.

6- Qualité de l’audio description : afin de s’assurer que le niveau de qualité de l’audio description de l’audiovisuel et des œuvres cinématographiques reste le plus élevé possible, il conviendrait de donner au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel les moyens pour réguler la qualité diffusée par les chaînes.

Je vous remercie par avance de l’attention que vous porterez à nos demandes et j’espère qu’ensemble nous pourrons permettre aux aveugles et aux malvoyants d’accéder à l’art du cinéma et d’être mieux intégrés dans notre société où l’audio-visuel est si présent.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma très haute considération.

Sylvain Nivard

Président de la Commission Culture de la CFPSAA

haut de la page Accueil